Ce fut ma première visite colombienne en 2015, et j’avais été conquis par le style très reconnaissable des peintures et sculptures de l’artiste de Medellin, “Fernando Botero”. On savait que les filles allaient être interpellées par les formes, les volumes et les couleurs de ces oeuvres atypiques. Le musée est au coeur du centre historique de Bogotá “La Candelaria” alors une fois de plus, on hèle un taxi sur la Calle 11, et on se sent un peu comme dans une oeuvre de l’artiste, très volumineux par rapport à la taille de la voiture jaune.

Une main de bronze géante nous accueille dans cette bâtisse de style colonial, mais comme au Louvre, on veut voir “Mona Lisa” (une cousine éloignée de la Joconde parisienne). De nombreux nus, portraits de familles (on se reconnaitra ou pas…) et d’étonnantes natures mortes.

L’étage supérieur abrite de nombreuse sculptures, un chat aux rondeurs inquiétantes, des femmes nues aux prises avec des oiseaux ou un cheval qui ne gagnerait pas le “Grand Prix de l’Arc de Triomphe”. Un musée qui donne envie d’en savoir plus sur l’inspiration de l’artiste. Les photos ne rendent pas justice tant au niveau des couleurs que de la taille des oeuvres, mais j’espère, susciteront la curiosité…

Advertisements