Cette date était dans nos calendriers depuis la confirmation de notre départ : la rentrée scolaire du 1er Septembre en Colombie, 3 mois jour pour jour après le dernier jour de classe aux États-Unis. Restaient et restent les questions des langues, du niveau scolaire des filles dans ces différents systèmes éducatifs.

Situons d’abord l’histoire :  le “Lycée français Louis Pasteur” à Bogota.

  • Ecole privée (Colombienne) qui suit le système d’enseignement français (avec quelques aménagements spécifiques à la Colombie)
  • Près de 2000 élèves au seins du même établissement, de la maternelle à la terminale.
  • Plusieurs diplômes à passer en cours de scolarité : brevet et bac coté en français, et aussi le SABER (3, 5, 9 et 11) en espagnol.
  • 30% de bi-nationaux. 37 nationalités différentes.

Je vais vous épargner les autres chiffres mais c’est grand, la demande est importante, et c’est un environnement privilégié. L’essentiel de l’enseignement au collège se fait en français à l’exception des sciences sociales, de l’espagnol (!), de l’art et du sport. En primaire, Marine suivra le programme français classique auquel se rajouteront des cours d’anglais et d’espagnol.

A notre arrivée, beaucoup de documents, de règlements à signer, tout semble plus cadré qu’aux Etats-Unis, plus strict.

Pour Anouk, tout a commencé avec un test de math et de français une semaine avant la rentrée pour determiner sa classe (CM2 ou 6ième) du fait du décalage entre son age et sa dernière classe américaine. On s’attendait à ce que la difficulté soit l’écriture mais “faux”, Anouk a pris quelques libertés en géométrie, algèbre… Mais ce sera tout de même le collège, elle saute donc le CM2.

Marine, quant à elle, c’est le CM1 sans test!

Le premier jour a été avec son lot d’excitation, d’interrogations, de coups de mous, et de devoirs. Anouk a étonnamment préféré le cours d’anglais à celui de sciences sociales en espagnol! Marine ayant appris à écrire en anglais en script, s’est vue devoir recopier des textes en français en cursif (autant dire du chinois pour elle). Heureusement, la sociabilisation est très rapide et les enfants s’entraident dans la langue de leur choix (combinaison d’anglais, français et d’espagnol)

La sortie de l’école c’est : comprendre par laquelle des 3 rues les enfants sortent, l’occasion d’entendre parler français et patienter en attendant qu’ils sortent un par un en montrant leurs parents du doigt!

Et puis, j’oubliais, il existe un code vestimentaire : pantalon bleu ou jupe grise, t-shirts blancs, et pull ou veste bleu marine. Alors les robes funky de Marine, les débardeurs “I love California” et les tongs seront utilisés pour les vacances…

This slideshow requires JavaScript.

Advertisements