Si on m’avait dit que mes premières vacances colombiennes, après avoir quitté les États-Unis, seraient Miami…

Pour d’obscures raisons administratives, nous avons choisi, pour cette Toussaint, la destination américaine la plus proche de Bogotá, la Floride, seulement 3 à 4 heures de vol. Enfin, c’était la théorie, car “mauvais temps” au départ et compagnie “Low Cost” combinés, auront fait que notre vol fut annulé. On a du coup assisté à un début de pugilat dans l’aéroport de Bogotá, où la tension montait, montait, les insultes fusaient, les agents étaient chahutés, certains passagers fort mécontents tapaient le sol avec des plots en métal, le tout entourés de quelques policiers médusés près de la porte d’embarquement. “Viva Colombia” nous aura finalement replacés sur un vol depuis Medellin. A nous de payer cette portion de vol sur une autre compagnie. Obligé d’accepter ce “deal“, et après un autre retard dû au déluge qui nous retarde en Antioquia, nous voici à Miami, 20h après avoir quitté la maison.

Changement de climat, 28 degrés début Novembre, en dehors comme dans l’eau de l’océan, de quoi satisfaire les filles mais aussi les moustiques dans certaines zones des Everglades. Un “national park” différent de ce qu’on avait vu jusque là, tant au niveau des paysages (marais, marécages, mangroves,….), de la faune (crocodiles, alligators, tortues et même cette étrange animal le lamantin…). On ne s’aventure pas n’importe où, même si les gens naviguent en bateau comme nous, ou randonnent en canoë sur plusieurs jours, dorment sur des plateformes surélevées dans cet environnement plutôt hostile. Les “American crocodiles” et “American alligators” sont bien moins agressifs que leurs cousins australiens ou africains, mais certains serpents vous laissent une heure de survie après une morsure, les moustiques sont voraces et le Mancenillier (“arbol de la muerte“), drôle d’arbre dont les feuilles, la sève et les fruits (sorte de pommes) sont extrêmement toxiques, est reconnu comme l’arbre le plus dangereux au monde!

Advertisements