C’est en pirogue motorisée, que nous nous dirigeons vers le village de San Martin de Amacayacu dans la communauté autochtone des “ticuna” : tribu qui vit essentiellement de la pêche, de l’agriculture (ananas, bananes, Yucca,…), de l’artisanat et qui a conservé ses propres croyances, traditions culturelles et langue.

A 3 heures de Leticia, en pleine jungle, notre embarcation accoste sur la berge du “Rio Amacayacu”, des enfants se baignent, grimpent dans les arbres à des hauteurs abominables et nous régalent de plongeons impressionnants. Des femmes et hommes se lavent ou frottent du linge dans les eaux argileuses de la rivière. On grimpe sur les pentes glissantes pour trouver l’église, l’école et les habitations. Ici pas de béton ni goudron.

On nous accueille dans une maison au toit de feuilles de palmes tressées, au sol en terre battue, pour y prendre un déjeuner à base de yucca, plantain, riz et poulet, bases de l’alimentation locale. Rapidement, le ciel s’assombrit, un orage tropical vient s’abattre sur le village et rafraichir l’atmosphère lourde (30 degrés et un taux d’humidité important). Mais, c’est bien au sec que nous nous lançons dans la fabrication de bracelets tressés de fils de feuilles de palmes aux couleurs étonnantes, grâce aux consignes d’une villageoise qui rit à chacun de nos loupés.

Ici, des générateurs fournissent de l’électricité le matin et le soir, et devraient être remplacés bientôt par des panneaux solaires. L’éclairage publique et les paraboles “Direct TV” sont là aussi et contrastent avec les constructions.

Palo nous dit qu’il est temps de continuer notre route pour le lodge, 45 minutes en amont de la rivière. On finit par accoster en pleine forêt, pour découvrir 5 ou 6 constructions typiques au coeur d’un jardin tropical magnifiquement entretenu. Le plus surprenant restant les bruits : le jour ce sont les cris des perroquets, toucans, faucons ou coucous, puis les grillons et autres chants inconnus prennent le relai et alimentent nos nuits. Enchanteur.

ps : Les moustiquaires nous protégeront des petits et gros insectes, et les bougies éclaireront nos repas et nos lectures.

Advertisements