Toujours la tête dans notre coffret “Red Touristica de Pueblos Patrimonio” qui nous promet à nouveau un voyage dans le temps, nous choisissons cette fois le remarquable, éblouissant, village de Barichara. Je m’arrêterai là avec les superlatifs mais vraiment c’est beau! Je passerai aussi outre le temps de trajet (7h pour 300km) et les milliers de vélos, au bas mot, croisés sur une portion du route ne dépassant pas 100 km, en ce jeudi saint. Je n’évoquerai pas non plus, le retour, où ayant suivi quelques conseils avisés (pas uniquement Google Maps) nous avons traversé crêtes, vallées et cols sur plus de cent kilomètres de chemin de terre en pleine montagne, où des paysans nous rassuraient et nous indiquaient les pistes à suivre afin d’éviter les gros franchissements. C’est la température qui nous aura mis la puce à l’oreille quant à l’altitude (>3700m). Entre temps, c’est dans les rues pavées de Barichara, ville fondée au XVIIIe siècle, que nous avons déambulé. Murs blancs, portes colorées, églises anciennes en pierres dorées. Les champs religieux résonnent dans toute la ville en cette “Semana Santa”. Quelques restaurants dans des rues en pente, nous serviront les spécialités du département de Santander : la chèvre (et ses entrailles), et les fameuses fourmis au gros cul (“hormiga culonas“). Que ce “viaje en el tiempo” continue!

Advertisements